Marche sur la cop de la zad d'Agen Rotating Header Image

Les nouvelles de la marche du 14 au 17 octobre

Mercredi 14 octobre

Arrivés la veille dans ce petit coin de paradis à Lerm et Musset, Nous avons repris notre route au travers la magnifique forêt des landes et le bassin du Ciron-Barthos, qui déjà souillée par l’A65 se voit être le carrefour du triangle LGV pour desservir Bordeaux-Dax-Toulouse.
Nous avons donc pu échanger avec des locaux qui étaient plus qu’heureux qu’une marche se mobilise contre ces projets, et n’avons pas omis l’idée d’une implantation zadienne dans le secteur.
S’accordant une pause sur la place du passage du gazoduc qui coupe la forêt en deux, nous avons donc traversé l’A65 quasi déserte avant de remonter sur les hauteurs avant Pompéjac, où un magnifique point de vue nous saisissait d’effroi à l’idée de sa destruction.
Nous nous sommes enfin rendu au point de rendez vous à la salle des fêtes de Pompéjac, où le collectif Sud Gironde nous recevait encore une fois chaleureusement.

Jeudi 15 octobre

Réveillés avant le jour, nous reprenons la marche pour un total de 18 bornes passant par de jolies forêts remplies de sable blanc.
Nous sommes attendu par l’équipe logistique au village de Villandraut sur la place du marché où nous profitons de l’occasion pour discuter avec les villageois et commerçants. Nous sommes ensuite accueilli à l’Endroit un bar associatif culturel d’où nous sommes ressorti à l’envers. Nous pourrons y manger le succulent gratin concocté par notre équipe de cuistots en chef et s’abreuver jusqu’à plus soif. Là dessus un bœuf musical s’organise à base de percussion et de guitare.
Nous reprenons ainsi la route le ventre en joie et la tête pleine de musique. Nous marchons jusqu’à Balizac où nous sommes conviés par un fervent camarade du nom de Vincent dont sa forge nommée Azyl pleine de pancartes en hommage à Rémi Fraisse et contre la pollution annonce la couleur.
Un accueil chaleureux, une visite des copains du bar associatif, un bon repas fait de soupe au lentille servit dans des courges, une belotte entre copains. Des lits au chaud et au sec et des caravanes mit à notre disposition. Tout est au poil pour passer une bonne nuit et repartir du bon pied demain matin.

Vendredi 16 octobre

Parti de la forge d’Azyl de notre frère Vincent, nous sommes en route pour une grande étape de plus de 30 km. Le repos bien mérité à Bordeaux le lendemain, nous démarrons cette étape dans la fraicheur matinale. Mais comme depuis notre départ le soleil ne nous à pas quitté, c’est dans la chaleur que nous enlevons à mesure nos couches de vestes.
Après avoir passé Podensac où un généreux pizzaïolo nous a offert deux belles pizzas. Nous manquons malheureusement le chemin nous permettant de rejoindre St Michel de Rieufrié par les bois. La route sera un peu plus longue en passant par Illat.
Nous arrivons finalement à St Michel où nous nous arrêtons pour une pause casse-croûte, rejoint par nos copains de la logistique gonflés de quelques voyageurs de plus.
Nous entamons ensuite la dernière ligne droite jusqu’à Portes où des amis de Pétof prévenus à la dernière minute nous reçoivent pour le couché du soleil dans une magnifique maison pleine de charme. Nous proposant tout le confort possible devant la chaleur d’un bon feu de cheminée et d’un bon grog … pour tous les malades.

Samedi 17 octobre

Le cœur lourd de laisser nos hôtes et leur belle demeure nous reprenons la route en milieu de matinée. Prochaine escale: Bègles où nous attendent de nos frères et nos sœurs nous donnant du baume au cœur pour cette petite étape d’à peine 20km.
Nous longeons la Garonne et la ligne ferroviaire existante. Le paysage nous fait vite comprendre que nous approchons de la ville de Bordeaux et son lot de nuisances.
Nous passons également par l’endroit où le raccordement des deux lignes (LGV et celle déjà existante) est prévue. Nous remarquons sur la route beaucoup de tagues affichant l’opposition à ce projet destructeur.
Nous ferons notre pause devant l’eglise de Cadaujac où durant une discussion avec l’une des habitante, nous apprenons que la municipalité est apparemment engagée au travers de l’Agenda 21.
Nous traversons ensuite les zones commerciales de Bègles et ses labyrinthes de ronds points et rocades en tous genre, avant d’arriver enfin à ce qui est appelé « Bègles plage ». Surpris de nous voir arrivés si tôt, nos amis étaient déjà au pied d’oeuvre pour nous concocter une magnifique soirée. Tipi monté, banderoles dressées, nappe déployée, nous sommes fin prêt! Le décors est planté pour passer une soirée conviviale et magique rythmée par des chansons reprises en cœur, des artistes enflammés, quelques poésies et un bon feu de joie.
Nous pouvons nous coucher ravis et au sec dans les locaux mit généreusement à notre disposition par la mairie de Bègles car demain matin une grosse pluie est annoncée. Un repos bien mérité.

Salle de Pompéjac

Salle de Pompéjac

Repas à Begles

Repas à Begles

Banderole dressée à Begles

Banderole dressée à Begles

Bœuf à "l'Endroit" à Villendraut

Bœuf à « l’Endroit » à Villendraut

Marcheurs et Logistique en route

Marcheurs et Logistique en route

P1030305

Comments are closed.