Marche sur la cop de la zad d'Agen Rotating Header Image

octobre 22nd, 2015:

Action dans l’Hôtel de Région Aquitaine le 19/10/2015

Petite action clownesque et poétique lors de l’assemblée plénière du conseil régional le 19/10/2015.
Lettre adressée à Mr Rousset et distribuée ce jour:

Cher Monsieur Rousset,

Nous vous écrivons cette lettre car nous avons appris avec tristesse et étonnement que l’État avait décidé de maintenir le projet de Ligne à Grande Vitesse entre Bordeaux et Toulouse, ainsi qu’entre Bordeaux et Dax.
Étonnement car l’enquête d’utilité publique avait relayée l’opinion d’une grande partie de la population Aquitaine en rendant un avis défavorable sur ce projet. Les mauvaises langues diront qu’encore une fois les élites politiques de ce pays se fichent bien de ce que pensent les gens.
Tristesse car la réalisation de ce projet signifierait l’expropriation des biens de nombreuses personnes, la destruction de paysages et d’écosystèmes de grandes valeurs, l’artificialisation de terres fertiles et nourricières ainsi que l’enlaidissement de notre région.
Tout cela, encore une fois pour la commodité et le profit des plus riches. Ne nous y trompons pas, la Grande vitesse ne fera voyager que les classes aisées, alors que son coût exorbitant sera assumé par les citoyens avec son lot de coupes budgétaires.
Bref, cette décision poursuit la politique désastreuse que ruine notre pays depuis trop longtemps. Destruction du vivant, mépris des populations, privatisation des profits, suppression des services publics et course folle vers plus de croissance. Cela sans prendre en compte l’enjeu majeur de notre époque : La catastrophe environnementale et sociale vers laquelle nous fonçons tous la tête baissée.
Pour toutes ces raisons nous continuons d’espérer que vous écouterez la voix de la raison et que vous abandonnerez ce projet inutile et destructeur. Dans le cas contraire, sachez que nous serons nombreux et déterminés à empêcher la réalisation de ce projet. Nous le ferons en occupant et en bloquant physiquement les chantiers, comme l’on fait nos camarades à Roybon, au Testet , à Agen, à Notre dame des Landes et dans bien d’autres lieux.
Soyez donc certain que le premier coup de pelleteuse signifierait l’ouverture de la plus grande ZAD de France.
Nous sommes nombreux, nous sommes forts, nous sommes en marche et nous ne vous laisseront plus détruire nos vies et nos habitats en toute impunité.

Marche sur la COP 21 Agen-Paris.